Contexte du projet Wuli

Selon des statistiques des Nations Unies, la population de l’Afrique dépasserait le milliard
d’habitants en 2030 avec une population composée de plus de 60% de jeunes (femmes et hommes) âgés de moins de 35 ans. D’ici 2020, on estime que, trois africains sur quatre auront 20 ans en moyenne. Cette jeunesse africaine est indéniablement un atout pour un développement durable du continent qui fait face à de nombreux défis économiques et sociaux. Le taux de chômage élevé des jeunes hommes et des femmes, le sous-emploi et de la pauvreté sont des défis majeurs auxquels sont confrontés les pays africains dont le Burkina Faso.

Conscient de cette situation avec une population très jeune (56 % ont moins de 18 ans), l’état Burkinabé a initié plusieurs programmes de développement dont le Programme National de Développement Économique Social (PNDES) qui s’articule autour de plusieurs axes majeurs dont le développement de l’entrepreneuriat et de l’employabilité des jeunes et femmes.  Les objectifs stratégiques du PNDES intègrent les principales cibles des objectifs de Développement Durable (ODD). Selon la Banque mondiale (2012), le défi le plus urgent pour le Burkina Faso est de créer des emplois et des opportunités de revenus pour aider une population en croissance rapide à échapper à la pauvreté. C’est pourquoi, dans le cadre de la mise en œuvre de la Stratégie nationale de développement de l’économie numérique 2018-2027 adopté par décret N°2018-0450/PRES/PM/MDENP du 06 juin 2018, le Ministère de la Transition Digitale, des Postes et des Communications Électroniques (MTDPCE), à travers l’Agence nationale de promotion des Technologies de l’Information et de la Communication (ANPTIC) a initié le projet e-Burkina qui bénéficie de l’appui financier de la Banque Mondiale à hauteur de vingt millions (20 000 000) de dollars sur cinq (05) années. C’est dans le cadre de la mise en œuvre de la composante 3 que le projet a initié un appui aux incubateurs pour contribuer à renforcer l’écosystème numérique du Burkina Faso. Sira Labs a, en effet, été sélectionné pour appuyer le développement du numérique dans la zone de Bobo-Dioulasso à travers la mise en œuvre du projet Wuli.